Psychopathologie narcissique - comment être vu ? - Les pervers narcissiques qui sont-ils ? Narcissisme et névrose hystérique par Patrick FRASELLE

Publié le 23 Février 2014

Le narcissisme, qu'est-ce que c'est ?

Du point de vue scientifique, théorique et psychanalytique :

1. Le narcissisme primaire et secondaire - le narcissisme utile et positif : celui qui permet notre sécurité intérieure, de nous construire physiquement, psychiquement et émotionnellement ainsi que de rester en vie

2. Le narcissisme psychopathologique - ce narcissisme qui nous mène à la folie ainsi qu'à notre propre destruction (trop amoureux de lui-même Narcisse s'approchant trop près de l'eau-miroir s'est noyé, selon le mythe) dans le rapport à nous-même ainsi que dans le rapport à la sphère sociale - comment être vu ? Ce narcissisme psychopathologique est à mettre en lien avec les dérives de la névrose hystérique.

3. Le pervers narcissique : folie, violence, psychopathologie lourde, maladie, meurtre, manipulation.

4. L'homosexualité - expression ultime du narcissisme - l'amour absolu du miroir. Le retour de la libido sur soi-même vécue à travers son double-miroir génitalisé. Le problème de l'altérité dans son double-contraire est ici mis en cause.

Patrick FRASELLE

psychanalyste - psychothérapeute

  •  

"Le narcissisme est le fondement de la confiance en soi. Lorsqu'il est défaillant, le terme peut désigner l'importance excessive accordée à l'image de soi. Le dictionnaire commun le définit comme «contemplation de soi ou attention exclusive portée à soi.»

Le mot dérive de Narcisse, jeune homme qui, d’après la mythologie grecque, serait tombé amoureux de son reflet dans l’eau au point d’en mourir. Le terme est employé dans le langage sociologique et comme entité dans le manuel behavioriste de classifications psychiatriques : le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM). Freud a introduit cette notion en 1914 dans sa métapsychologie. Alors qu'il a un sens bien précis en psychanalyse, comme point de départ de la seconde topique, il est aussi utilisé de manière plus générale dans d'autres disciplines.

Paul Näcke (1851-1913), psychiatre et criminologue allemand, a intégré le concept de narcissisme à la psychologie clinique en 1899 pour définir une forme de perversion : il désignait originellement un comportement par lequel un individu traite son corps comme un objet sexuel : il le contemple en y prenant un plaisir sexuel, le caresse jusqu’à parvenir à la        « satisfaction » complète » (note de P.F. - c'est ce que l'on retrouve en fait dans le narcissisme hautement pathologique dans lequel le sur-investissement est principalement tourné de façon morbide vers la personne elle-même et, ne relève plus d'un narcissisme sain qui construit l'individu, la sécurise et la maintient en vie).

En ce sens Paul Näcke touchait bien l'idée du narcissisme entrevu comme une pathologie perverse et lourde. Le narcissisme a dans cette perspective la signification d’une perversion qui a absorbé la totalité de la vie sexuelle de la personne. Ce n'est qu'en 1909 que Freud entreprit de redéfinir le terme et fonda ainsi le concept de narcissisme qu'il considéra dès lors non pas comme une forme de perversion mais comme un stade de développement nécessaire au passage de l'auto-érotisme à l'amour de l'objet. Il définira par la suite le narcissisme primaire et secondaire." 

Sources : Wikipédia

  •  

1. le narcissisme primaire se situe dans la période pendant laquelle l'enfant retourne la libido sur lui-même et se prend lui-même comme objet d'amour.

2. le narcissisme secondaire correspond à investir la libido narcissique sur le monde extérieur - la relation à l'autre; si l'autre est défaillant, il y a retour de la libido sur soi-même avec risque d'excès, de sur-compensation et de psychopathologie.

 

Patrick FRASELLE,

psychanalyste - psychothérapeute

  •  

Copyright - Patrick FRASELLE

Le 12 juin 2015 for - texts, links and pictures - checked and locked.

© Juin 2015 Patrick Fraselle - Tous droits réservés.


La collecte de textes n'est pas souhaitée.
Respectez la propriété intellectuelle.
Ce site est protégé.
Si toutefois vous désirez l'un ou l'autre texte pour une utilisation, adressez-vous directement à l'auteur - mulittpsy@hotmail.com - il est aussi obligatoire de citer vos sources si vous rebloguez un texte.

Tous les textes présents sur ce site sont aussi protégés par le copyright des éditeurs ainsi que par la Sabam. 
Web Master : Patrick FRASELLE

Ci-dessous, quelques exemples cuisants de pathologies narcissiques relevant de la clinique, de la psychanalyse ainsi que de la psychiatrie. Elles sont socialement intéressantes, interpellantes.

Allant aussi de pair avec une société de plus en plus dégénérée et décadente. Société ne se référant plus à aucune valeur éthique, morale, éducative, respectueuse, progressive, culturellement positive, tirant l'Homme vers le haut avec beauté et élégance. Nous sommes en effet dans la dynamique du : "tout est permis." Collusion ou collision permanente entre Surmoi affaibli et ça pulsionnel débridé.

Au regard de ces exemples notre société, semble-t-il, uniquement reliée au cerveau reptilien n'est plus en lien qu'avec ses bas instincts animaux. Laide, vulgaire et pathétiquement très souvent ridicule.

Se montrer les fesses à l'air, le cul nul - montrant sa vulve et son anus - comme Miley CIRUS - chantant étendue sur le ventre, sur scène devant son public; semble devenu pour cette chanteuse la norme narcissique ? Vulgarité, décadence et dégénérescence apparaissent comme les nouveaux mots d'ordre de notre monde en panne, en perdition et touchant le fond du panier.

Avec mon profond respect pour le monde animal car ils sont beaucoup plus beaux et admirables que nous, les "humains", profonds psychopathes.

Mais oui la souffrance donne naissance à la folie et donc à toutes les violences ainsi qu'à toutes les dérives. Que ne ferai-je pas pour obtenir ne fût-ce qu'un tout petit regard de l'autre...

La souffrance du narcissique pathologique hystérique : je n'ai pas été assez aimé. Toute sa vie sociale sera la séduction (ou la violence) permanente pour attirer le regard de l'autre sur soi-m'aime.

Comme Sophie MARCEAU - ridiculement pathétique - réduite à montrer sa petite culotte à des millions de personnes à Cannes pour attirer tous les regards sur elle.

 

Patrick FRASELLE

psychanalyste - psychothérapeute

Montée des marches à Cannes. Sophie Marceau s'échine - à une mise en scène bien orchestrée - pour montrer sa petite culotte : est-ce bien utile ce cirque à 50 piges ? Narcissiquement lamentable et toujours fragile ainsi que défaillant malgré son succès ?

Montée des marches à Cannes. Sophie Marceau s'échine - à une mise en scène bien orchestrée - pour montrer sa petite culotte : est-ce bien utile ce cirque à 50 piges ? Narcissiquement lamentable et toujours fragile ainsi que défaillant malgré son succès ?

Montée des marches à Cannes. Sophie Marceau s'échine à montrer sa petite culotte : est-ce bien utile ce cirque à 50 piges ? Narcissiquement lamentable.

Conçu pour exhiber sa haute putanité narcissique dangereusement pathologique,

- comment montrer le trou de mon cul ma vulve délicieuse mes pieds talonnés érotiques sacrément érectogènes mes bons nichons vachers et que le monde entier photographie mes résidus fessiers pendant que mon égo assoiffé mouille du cerveau - ,

- conçu pour agiter la vacuité la stupidité ainsi que le culte de l'inutilité, le Festival de Cannes 2015 est-il enfin terminé ?

Notre humanité nage dans les manifestations d'inepties; et, pendant ce temps, notre planète se meurt...

Différence entre narcissisme pathologique (libido tournée vers soi-m'aime) et investissement créatif envers le monde extérieur (sphère sociale) dans le sens des utiles aux autres et non uniquement à soi-même.

 

Patrick FRASELLE

psychanalyste - psychothérapeute

Que penser de cette info ? Vulgarité - bêtise - indécence - recul de la civilisation et encore une fois : pathologie narcissique.

Que penser de cette info ? Vulgarité - bêtise - indécence - recul de la civilisation et encore une fois : pathologie narcissique.

Tristement pathétique ! Comment être vue ? Narcisssisme psychopathologique affligeant. Clochardisation lamentable d'une classe de la société pétée de thunes. Stupide prison d'une mode hautement ridicule. Ou comment un riche indécent fait pour soigner sa culpabilité à l'égard des pauvres ? Ou bien est-ce du cynisme ?

Tristement pathétique ! Comment être vue ? Narcisssisme psychopathologique affligeant. Clochardisation lamentable d'une classe de la société pétée de thunes. Stupide prison d'une mode hautement ridicule. Ou comment un riche indécent fait pour soigner sa culpabilité à l'égard des pauvres ? Ou bien est-ce du cynisme ?

Quand la maladie narcissique se masque derrière "une" créativité... hors-norme, le rire et l'humour...

Quand la maladie narcissique se masque derrière "une" créativité... hors-norme, le rire et l'humour...

Une image qui illustre bien le narcissime dans son acception pathologique. Pour être vue, remarquée la vulgarité frisant l'indécence est souvent de mise.

Une image qui illustre bien le narcissime dans son acception pathologique. Pour être vue, remarquée la vulgarité frisant l'indécence est souvent de mise.

L'Homme-femme ? Société dégénérée en "mâle" de repère (père !). Comment l'enfant va-t-il pouvoir s'identifier (garçon) ou séduire (fille) ce... machin. Cet homfem ?

L'Homme-femme ? Société dégénérée en "mâle" de repère (père !). Comment l'enfant va-t-il pouvoir s'identifier (garçon) ou séduire (fille) ce... machin. Cet homfem ?

La pathologie narcissique.

La pathologie narcissique.

Les pervers narcissiques dans la relation à l'autre et à la société

Série de vidéos et d'articles psychanalytiques.

Repost 0
Commenter cet article