L'inconscient n'a pas de temps - le phénomène de répétition

Publié le 27 Février 2014

L'inconscient n'a pas de temps par Patrick FRASELLE

Postulat - toute la théorie psychanalytique tourne autour du traumatisme.

Un des drames de la vie, c'est le phénomène de la répétition. La répétition de nos échecs personnels ; de nos histoires de couple ratées. Cependant, notre « sagesse » (le Soi) nous pousse à refaire les mêmes erreurs, à rencontrer le même type de situations ou bien de personnes. Et ce, tant que nous n'avons pas pris la peine d'élaborer ou bien de tenter de comprendre pourquoi la vie nous « ressert toujours le même plat. »

En fait, rencontrer et/ou revivre le même type de douleur est comme un cadeau de la vie, un message de notre inconscient qui nous dicte la parole suivante : « Pourquoi revis-tu chaque fois les mêmes douleurs, les mêmes échecs ? » En fait ce n'est pas forcément la pulsion de mort qui est à l'oeuvre (selon le concept de Freud, au début du siècle) mais bien l'instinct de (sur)vie (pour dépasser le concept de pulsion de mort au 1er degré) ; mieux, de vie, qui nous impose de revivre les mêmes problèmes, les mêmes échecs. Et ce, pour mieux élaborer ainsi que métaboliser dans le présent, la blessure narcissique archaïque, pour enfin la dépasser, la transcender. Et ainsi rentrer pleinement dans les joies de la vie.

C'est parce qu'une douleur, un traumatisme du passé sont restés « encapsulés », par protection de l'appareil psychique que nous souffrons, que nous tournons en rond dans le même scénario. C'est ce que nous appelons communément le refoulement, mécanisme de défense principal. La névrose est née : conflit entre désir et interdit (tiraillement entre le ça pulsionnel et le surmoi interdicteur).

Bien que protégeant l'appareil psychique au début de la vie, donc nécessaire, les mécanismes de défense bloquent l'énergie vitale, donc notre vie toute entière. Enfance, famille, société font de nous, « fabriquent » de bons névrosés.

Mais nous sommes aussi responsables de notre propre vie. Nous pouvons changer notre vie « à la seconde » si l'on en prend la décision.

C'est le concept du « décisionnel », de vouloir prendre notre destin ainsi que nos projets en mains.

C'est aussi le concept de « résilience » élaboré par le célèbre psychiatre - psychanalyste - éthologue, Boris CYRULNIK. La capacité de rebondir ainsi que de s'accrocher avec désir à la vie plutôt que de se laisser sombrer.

Bien que nécessaires temporairement « comme béquille » chimique, les anti-dépresseurs ne sont pas « la » solution radicale à la douleur de vivre. Bien être, rire et joie ont une influence directe sur notre qualité de vie ainsi que sur notre capacité à rentrer en lien avec autrui.

L'Homme, animal grégaire, même s'il s'en défend par colère, déception et misanthropie, ne désire qu'une chose : le contact, la rencontre, le lien, l'échange…

La reconnaissance, être écouté, être compris, l'affectivité, l'amitié, l'intimité. Notre capacité innée d'échanger avec autrui a souvent été corrompue par une douleur refoulée, plus précoce et archaïque : la blessure narcissique de l'enfance… On nomme cela la colère mauvaise conseillère, la colère qui bloque les bonnes énergies.


"Ce qu'on retrouve de commun à l'analysant et à l'analyste de la cure, ce sont, en effet, les processus psychiques, l'activité psychique tant de l'analysant que de l'analyste. Alors que dans la situation psychiatrique tout est organisé autour du psychiatre qui constitue la maladie à partir de son regard, qui inventorie les signes et les organise, la situation analytique est centré sur la relation de transfert, qui institue une nouvelle scène où l'analysant peut décliner son histoire et son passé subjectifs."

in Freud par Jacques SEDAT,
secrétaire général de l'Association Internationale de Psychanalyse


"La folie est de toujours se comporter de la même manière
et de s'attendre à un résultat différent."
Albert EINSTEIN

 

  •  


Patrick FRASELLE
psychanalyste-psychothérapeute

Copyright - Patrick FRASELLE

Le 31 août 2014 for - texts, links and pictures - checked and locked.

© Aoû 2014 Patrick Fraselle - Tous droits réservés.

La collecte de textes n'est pas souhaitée.
Respectez la propriété intellectuelle.
Ce site est protégé.
Si toutefois vous désirez l'un ou l'autre texte pour une utilisation, adressez-vous directement à l'auteur - mulittpsy@hotmail.com - il est aussi obligatoire de citer vos sources si vous rebloguez un texte.

Tous les textes présents sur ce site sont aussi protégés par le copyright des éditeurs ainsi que par la Sabam.
Web Master : Patrick FRASELLE

L'inconscient n'a pas de temps - le phénomène de répétition
Repost 0
Commenter cet article